Ca-cest-les-alpes-part-1-090

Le titre n’a absolument pas été choisi par hasard. C’est plus une pique pour la partie motarde de la famille qui a « peur » de la montagne… Soit disant à cause de la passagère !! Bref Hier soir, j’ai eu envie de partir. Comme ça à l’improviste avec Géraldine pour une escapade en amoureux. 

J’ai opté pour une balade dans les cols suisses. J’ai raccourci une balade de deux mille kilomètres que je comptais faire pour « m’aguerrir » avant de partir pour la route de la Soie. En farfouillant sur le net, j’ai pu trouver quelques cols pas trop loin faisables en deux jours. Donc ce matin départ huit heures et demi pour aller découvrir le pays du gruyère sans trou.

Je commence par de petites routes bien sympathiques qui me permettent de rallier le pont du diable que j’avais déjà fait lors de ma première balade dans la région. Mais il y a franchement moins d’eau que la dernière fois.

 

Ca-cest-les-alpes-part-1-009

Un peu à sec la cascade

Je reprends la route direction La Forclaz et je me dis que cette portion de la route des Grandes Alpes est vraiment superbe. En arrivant vers un sommet je vois qu’il y a une route touristique avec ce qui devrait être un magnifique point de vue sur la vallée et le lac Léman. J’en profite pour shooter comme un goret.

 

Une petite vue sur le lac (dans la brume)

Une petite vue sur le lac (dans la brume)

Et je reprends la route en direction la Chapelle de l’Abondance. Je dois avouer que j’ai trouvé la ville Abondance plus jolie.

Ca-cest-les-alpes-part-1-043 Ca-cest-les-alpes-part-1-044Ca-cest-les-alpes-part-1-045

En arrivant à Martigny sur le coup de midi environ, je revois cette petite route qui semble serpenter dans la falaise au dessus de la vallée… ça me tarabuste et en faisant les courses pour la bouffe de midi je me dis que si je trouve cette route, je la prendrais bien pour aller y casser la croûte dans un joli coin. C’est à Salvan que je trouverai une petite place ombragée de « toute beuautéï« 

La diététique de l'effort ... sans bières !!

La diététique de l’effort … sans bières !!

De l'ombre et une fontaine

De l’ombre et une fontaine

Ca-cest-les-alpes-part-1-074Ca-cest-les-alpes-part-1-073

C'est pas en France qu'on verrait ça

C’est pas en France qu’on verrait ça

Déjeuné englouti en quinze minutes au chrono, et je repars en direction de Sion puis Brigues. Dans la descente j’en profite pour shooter un peu plus.

C'est du billard .. mais ça tourne vraiment

C’est du billard .. mais ça tourne vraiment

D'en haut c'est tellement plus joli les vallées

D’en haut c’est tellement plus joli les vallées

Ca-cest-les-alpes-part-1-090

 

Do not fall

Do not fall

Et c’est là que je me suis dit qu’il fallait que je change de gants après seulement 20 000 ou 25 000 km d’utilisation …

Des ptits trous, des ptits trous, toujours des ptits trous ....

Des ptits trous, des ptits trous, toujours des ptits trous ….

Mais en sortant de Martigny, j’avais oublié une chose : les fonds de vallées c’est chiant comme pas permis. C’est droit on a l’impression de se traîner (effectivement avec une limitation à 80 km/h c’est pas qu’une impression …). Cela dit ça laisse le temps de regarder le paysage. Je ne crois pas avoir vu autant de vignes dans une même vallée. Ce n’est pas compliqué : si c’est vert clair alors c’est de la vigne !!! Il y en a même sur certains pitons rocheux. La prochaine fois je goûterai le produit ça passera plus vite comme ça. Et je passerai par les petites (toutes petites) routes qui serpentent au dessus de la vallée au travers des vignes. Ça sera quand même plus joli que de cuire sur une ligne droite à 80.

 Mais enfin (au bout de deux heures quand même !!) j’atteins le Graal : le début de la montée en direction des cols. C’est là que je décide de taper une micro sieste de dix minutes histoire d’être bien « opé » pour la partie sinueuse!! Et quel régal, quels paysages. J’en ai aussi profité pour installer la nouvelle GoPro mais cette fois-ci solidement sécurisée grâce à un liche.

Tout dans le style ... vive les gros rétro

Tout dans le style … vive les gros rétro

Ca se couvre ... et ca fait flipper

Ça se couvre … et ça fait flipper

La route est impeccable, mais ça ne fait pas tout car en m’arrêtant pour prendre une cascade en photo on peut voir ceci :

C'est classe mais on s'en passerait bien

C’est classe mais on s’en passerait bien

Je commence par le col de Grimsel qui est vraiment somptueux avec une succession de retenues d’eau à la couleur gris-turquoise au gré des jeux de lumières. Ainsi que le Grimsel Hospiz qui donne l’impression d’être un rocher au milieu de l’eau.

La route est en fait une retenue d'eau à droite c'est le vide

La route est en fait une retenue d’eau à droite c’est le vide

 

L'Hospiz d'où j'ai failli me faire jeter

L’Hospiz d’où j’ai failli me faire jeter

Ile ou pas Ile ?

Ile ou pas Ile ?

Toute petite la Géraldine

Toute petite la Géraldine

Ensuite j’enchaîne avec le col de Furka et à 2429 mètres d’altitude Gégé ben elle commençait à manquer un peu de souffle 🙂 N’empêche j’ai carrément la classe en ayant pris la route qui a été utilisée pour le tournage de Goldfinger en 1964 !!! (Source) Et Géraldine elle vaut toutes les Aston Martin du monde (sauf qu’avec l’Aston c’est plus facile pour draguer mais ne le répétez pas à Gégé ou elle me tuerait !! )

La route du col de la Furka

La route du col de la Furka

 Et enfin j’arrive de l’autre côté du col à ma destination : Andermatt. Le temps se fait un peu menaçant et le camping un peu … « limite » ( En fait c’est un grand pré et il n’y a pas de wifi … non mais allo quoi) Du coup j’opte pour un hôtel. Le premier (un relais motard) est complet. Dommage avec une telle devanture il m’inspirait bien.

Pour ceux qui ont vu Madagascar 3 ...

Pour ceux qui ont vu Madagascar 3 …

La pipe ça change tout

La pipe ça change tout

 Finalement je trouverai un hotel (l’Hotel Krystall) Il fait un peu vieillot mais il y a le wifi et les chambres sont spacieuses et propres. 85 CHF la nuit pour une personne même si j’ai une chambre pour deux.

La carte du chemin du jour :


Agrandir le plan